Toute l'actu sur la protection de l'environnement

Tag: biodiversité

Total 59 Posts

Mines d’or à l’Est-Cameroun: le paradoxe d’une fortune qui ruine 

La région de l’Est-Cameroun, qui possède de nombreux gisements aurifères, est sans conteste  le cœur battant de l’industrie minière du pays. Les multinationales, attirées par la promesse d’une richesse inépuisable, affluent, avec la collaboration des autorités administratives. Néanmoins, cette recherche acharnée de l’or a un prix : les orpailleurs locaux et les communautés environnantes sont confrontés à un véritable péril quotidien, en raison des conséquences environnementales et sociales dévastatrices de cette exploitation.

Les Baka, en première ligne dans la protection de la réserve du Dja (Sud-Est du Cameroun)

Salut à toutes et à tous. Vous êtes à l’écoute d’Environnementales, le principal magazine radiophonique de contribution à la protection de l’environnement en Afrique au Sud du Sahara. Aujourd’hui, nous partons pour une exploration au cœur de la réserve de Faune du Dja, un joyau naturel du Cameroun, où la symbiose entre l’homme et la nature, est une réalité palpable.

Les Baka, gardiens de la réserve de faune du Dja, au sud-est du Cameroun

Située dans la zone forestière guinéo-congolaise du Sud-Est du Cameroun, la réserve de Faune du Dja (RFD), étendue sur 526 004 hectares entre les régions administratives de l’Est (80%) et du Sud (20%), demeure l’un des joyaux naturels du pays depuis sa fondation en 1950. Au cœur de cette réserve, les pygmées Baka se distinguent non seulement par leur mode de vie traditionnel mais aussi par leur rôle crucial dans la préservation de cet écosystème, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1987.

Réserve du Dja au Cameroun : entre richesses naturelles et défis communautaires

Située dans la luxuriante forêt du bassin du Congo, la réserve de faune du Dja (RFD) au Sud-Est du Cmeroun  est une enclave écologique vitale partagée entre les régions administratives de l’Est (80%) et du Sud (20%). Depuis son instauration en 1950, cette réserve joue un rôle primordial dans la conservation de la biodiversité locale, tout en confrontant les jeunes à un exode rural croissant. Toutefois, des défis d’infrastructure et les projets de conservation promettent de transformer l’avenir de cette région emblématique.

Coup de filet à Libreville : quatre trafiquants d’ivoire arrêtés par la police judiciaire

La police judiciaire de Libreville frappe fort en mettant fin aux agissements de quatre trafiquants d’ivoire de nationalité gabonaise. Une opération conjointe avec l’ONG Conservation Justice qui révèle un réseau bien organisé de détention et de vente illégale d’ivoire. Les présumés coupables risquent de lourdes peines de prison et d’amendes conséquentes selon la loi en vigueur. Une victoire pour la lutte contre le braconnage des Eaux et Forêts au Gabon.

Donatien Wembe : « la pêche INN menace la durabilité des ressources halieutiques »

Face à une surexploitation croissante et aux pratiques destructrices, la pêche artisanale en Afrique, notamment au Cameroun, se heurte à des défis majeurs menaçant la durabilité des ressources halieutiques. Donatien Wembe, océanologue, nous éclaire sur les impacts de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et propose des solutions pour une transition vers des pratiques plus durables. Entre renforcement des régulations, soutien économique et conservation des écosystèmes, découvrez comment des actions concertées peuvent assurer un avenir viable pour les communautés de pêcheurs africains.

« Saving Africa’s wetlands: a crucial battle for biodiversity »

Faced with the rapid loss of biodiversity in Africa, the protection of wetlands is emerging as a key priority. Musonda Mumba, Secretary General of the Convention on Wetlands, calls for international and local collaboration to preserve these vital ecosystems. From the Gambia to Mozambique, inspiring initiatives are showing the way towards sustainable and participatory management, which is vital for the ecological future of the continent.