Toute l'actu sur la protection de l'environnement

Boris Ngounou

128 Posts

Conservation Justice : plus de treize ans de contribution à la lutte contre letrafic des espèces de faune et de flore au Gabon

Installée au Gabon depuis 2010, l’ONG
Conservation Justice est active dans la lutte contre le trafic de faune et
l’exploitation forestière illégale, tout en renforçant les droits des
communautés. Au Gabon, ces actions vont de l’appui aux autorités judiciaires,
la sensibilisation, la formation jusqu’à l’accompagnement et le renforcement
des communautés locales.

GABON : trois présumés trafiquants d’ivoire, interpelés à Mouila

De nouveaux pourfendeurs d’espèces animales protégées viennent d’être mis en déroute au Gabon. Bénéficiant de l’assistance technique de l’ONG Conservation Justice, des éléments de la police judiciaire ont appréhendé trois individus en possession de six pointes d’ivoire. L’opération a été menée le 9 février 2024 à Mouila, une ville située dans le sud du pays. Les trois présumés trafiquants sont actuellement en détention dans les locaux de la police judiciaire de Mouila, en attendant leur comparution devant le Procureur de la République. Ils encourent une peine d’emprisonnement de 10 ans selon le code pénal gabonais.

CAMEROUN : les artisans miniers ne creuseront plus au-delà de 30 m de profondeur

Dans un communiqué signé le 22 décembre 2023, le ministre camerounais des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique par intérim, interdit toute activité minière artisanale et artisanale semi-mécanisée, pratiquée au-delà de 30 mètres de profondeur. La mesure vise à protéger non seulement l’environnement, mais aussi les vies humaines. Entre 2015 et 2022, 205 décès ont été enregistrés dans les sites miniers des régions de l’Est et de l’Adamaoua.

Nassim Oulmane: « Adequate, accessible and new funding is urgently needed ».

Expected on 12 December 2023, the agreement on the Global Budget reached at COP28 was finally adopted on 13 December in Dubai, United Arab Emirates. The text calls on countries to « make a transition away from fossil fuels » and to accelerate this action « in this crucial decade, in order to achieve carbon neutrality by 2050 ». Afrik21 looks back at this declaration without Nassim Oulmane, Acting Director of Technology, Climate Change and Natural Resources at the United Nations Economic Commission for Africa (UNECA).

COP28: will the loss and damage fund reach the $100 billion mark?

The fund designed to finance climate « loss and damage » in vulnerable countries was adopted on Thursday 30 November 2023, on the first day of the 28th United Nations Climate Change Conference (COP28) in Dubai. The establishment of this fund is the practical expression of the main promise made at COP27 in Egypt, where the mechanism was approved in principle but not adopted. Nearly six countries have already announced their contributions to this fund, but we are still a long way from the 100 billion dollars expected by developing countries.

COP28: African scientists call for rejection of fossil fuels

In an open letter to African heads of state and government, scientists have denounced a new scramble for oil, gas and coal on the continent, led by former colonial and neo-colonial powers. The letter, published on 27 November 2023 on the eve of the 28th United Nations Climate Change Conference (COP28), calls on African leaders to reject investment in the oil sector and focus instead on developing modern, decentralised renewable energy sources for the continent.

CAMEROUN, quels enjeux à la COP28

Protection de la planète, les dirigeants du monde se réunissent à Dubaï dès ce jeudi 30 novembre, pour évaluer et améliorer la lutte mondiale contre le changement climatique. Il s’agit de la 28e conférence des Nations unies sur le climat dénommée COP 28. Le Cameroun, pays membre du bassin du Congo, entend capitaliser l’apport climatique de sa forêt. Comme tout le reste des pays africains, le Cameroun attend des pays industrialisés, les fonds nécessaires à la lutte climatique.

GABON : renforcement des capacités des communautés locales sur la protection des forêts

L’ONG Muyissi Environnement, réunie au sein de la plateforme « Gabon Ma Terre Mon Droit, » a lancé, le 27 octobre à Mouila, le projet de renforcement des capacités de la société civile et des communautés forestières gabonaises. L’objectif est de promouvoir des stratégies de développement durable qui préservent les forêts du Gabon et les droits des communautés.

Greenpeace exige la transition vers les énergies renouvelables

C’est la plus grande mobilisation de ces 10 dernières années. Des centaines de militants climatiques, déployés et harangués par Greenpeace à travers plus de 550 manifestations menées dans 60 pays dont le Cameroun, et la République Démocratique du Congo. Les militants de Greenpeace expriment ainsi leur soutien à l’appel lancé par le Secrétaire des Nations Unies. Les 20 septembre dernier lors des travaux de 78eme Assemblée générale des Nations Unies, Antonio Guterres a exhorté les chefs d’Etats à la prise d’engagements ambitieux, pour l’élimination progressive des combustibles fossiles, notamment le pétrole et charbon.